Ces vitrines qui nous attirent …

Ces vitrines qui nous attirent …

Les vitrines ont pour vocation d’attirer notre regard, de nous montrer ce qu’il y a de mieux dans le magasin.
Il s’agit donc pour l’enseigne de nous séduire, de nous donner envie de rentrer dans la boutique pour nous tenter d’acheter en magasin.
Rien d’innocent dans cette expression « faire du lèche vitrine »… tant nous salivons devant ces articles merveilleusement mis en valeur …

En guise d’illustration, je vous propose 2 exemples : un de saison pour les petits (surtout) et les grands (aussi) et un d’une très belle réalisation de l’agence 79C (pour les hommes et aussi pour les femmes).

# Les vitrines de Noël
Quel drôle de phénomène ces vitrines de Noël des Grands magasins parisiens.
On y emmène les enfants pour qu’ils s’émerveillent de voir s’agiter des animaux dans un décor féérique, voir des poupées animées, des personnages comme dans le monde magique de Disney !
Finalement cela fait rêver les parents également : ces vitrines nous reconnectent à notre enfant intérieur, nous revivons la magie de Noel, les cadeaux au pied du sapin, l’attente du père Noel…
Ces vitrines sont aussi et avant tout de formidables espaces publicitaires dédiés aux marques, souvent haut de gamme.  Les une manière originale, sensible et émotionnelle de se mettre en scène, de toucher notre âme d’enfant, de façon joyeuse et décalée.
Ces vitrines événementielles permettent aux marques de communiquer subtilement, de se placer dans une dimension affective et sensible.
Alors bien sûr, tous les badauds ne rentreront pas pour acheter dans le grand magasin, ne croyons pas au père Noël, mais cela crée une curiosité, un capital affectif, escapade dans le monde du rêve et c’est déjà pas mal ! De belles expériences à vivre en musique pour les petits et les grands.

# Un hologramme digital dans la vitrine
Quelle surprise de voir une femme s’effeuiller délicatement dans une vitrine … Surtout qu’il s’agit ici d’un environnement très élégant et gracieux. Nous ne sommes bien sûr pas dans un quartier louche où les vitrines sont dénuées d’une quelconque grâce.
L’agence 79C, filiale du groupe Carlin (réputé pour ses carnets de tendances incontournables dans l’univers du prêt à porter), a créé un dispositif des plus originaux pour animer une enseigne de lingerie.
Une fois la nuit tombée, une femme en sous vêtements s’anime dans la vitrine de la boutique fermée.
Rien de tel pour attirer l’attention, intriguer, provoquer une expérience visuelle et sensuelle unique.

J’espère que désormais vous regarderez les vitrines d’un autre oeil ou avec le coeur …

 

Crédit photo de une : Fauchon – Noël enchanté

À propos de l'auteur

Laurent AUSTIN Laurent AUSTIN
Passionné d'art et de relations humaines, je suis en charge du développement de l’agence de Marketing expérientiel Youmanlink.

Laisser un commentaire

Partages
Partager avec