Comment les Français définissent-ils la Culture ?

Comment les Français définissent-ils la Culture ?

Une enquête très intéressante réalisée par le CREDOC vient d’être publiée par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Quand on demande aux Français leur définition de la Culture, nous accédons à une interprétation plus large que celle héritée des beaux-arts : une vision intégrant le graffiti, les jeux vidéo, la mode ou encore l’industrie du luxe, le spectre du champ culturel est donc bien à géométrie variable, et tant mieux !

 

# Evocation de façon spontanée

La Culture est fortement définie en termes génériques : savoir-connaissance (41%), lecture-littérature (37%) … la Culture est généralement perçue comme intellectuelle ou littéraire.
Les Arts sont ensuite détaillés (de 21% pour Musique & danse à 11% le théâtre) ou mentionnés de façon générale (19%).

Nous pouvons regrouper la Culture en 5 registres (graph 3), montant une domination (76%) des contenus (arts, littérature, …).

# Evocation dans des domaines définis

Au global, lorsqu’on demande aux français de définir si un domaine appartient à la Culture :
– la visite d’un monument ou d’un musée arrive en tête (84%)
– aller au théâtre (62%) arrive étrangement après la science, les voyages et la cuisine sûrement jugés moins élitistes
– lire la presse, écouter de la musique classique, lire un roman, aller au cinéma se situent ensuite entre 58% et 50% des mentions
– la mode (41%), le design (39%), le cirque (36%), les bandes dessinées (30%) passent en dessous de la barre des 40%
– le tag-graffiti ne recueille que 16% des suffrages, car perçus comme du parasitisme ou de la dégradation

Les jeunes de 15-24 ans ont une plus grande propension à inclure dans la Culture des modes d’expression et des formes de culture médiatiques : le graffiti et le tag, le rap et le hip-hop, les séries télévisées, les jeux vidéo, la presse, les bandes dessinées ; et, parallèlement, par une plus faible propension que la moyenne à considérer certaines pratiques en amateur comme culturelles : jouer d’un instrument de musique, faire des photos, cuisiner et aller au cirque.

Les plus âgés, à l’inverse, sont plus nombreux à inclure dans la culture des pratiques classiques : lire des romans (62 %), jouer d’un instrument de musique (58 %) mais aussi la science (80 %), la cuisine (67 %), le jardinage (44 %) et surtout le cirque (44 %).

Les non-diplômés incluent moins fréquemment que les autres dans le périmètre culturel la visite des musées et monuments (77 %), la lecture de romans (50 %), et davantage le fait de faire du sport (37 %), ou de danser entre amis (27 %) et les parcs d’attractions (24 %). En revanche, ils sont nettement moins nombreux à y inclure le graffiti (5 %) et le rap (12 %).

Les femmes semblent enclines à considérer comme culturels un plus grand nombre de contenus et d’activités que les hommes : aller au cinéma (+11 points), aller au théâtre (+10 points), écouter de la musique classique et lire des romans (+9 points), faire des photos (+ 6 points), visiter des musées (+4 points).

Nous voyons donc que la notion de Culture est plurielle et que la perception dépend du niveau d’éducation, de l’âge et du sexe. L’enjeu nous semble être chez Youmanlink de sortir l’art des musées afin d’augmenter le nombre d’occasion de toucher la sensibilité des consommateurs, de transmettre des émotions. Le design, la mode, la musique classique, le chant pour ne citer qu’eux auront à y gagner !

source : « Les représentations de la culture dans la population française » par Jean-Michel Guy

À propos de l'auteur

Laurent AUSTIN Laurent AUSTIN
Passionné d'art et de relations humaines, je suis en charge du développement de l’agence de Marketing expérientiel Youmanlink.

Laisser un commentaire

Partages
Partager avec