Et si vous passiez en mode confiance ?

Et si vous passiez en mode confiance ?

© The Walt Disney company « Le livre de la jungle »

La Maif a mobilisé des scientifiques de renom dans une sympathique étude pour nous montrer les rouages de la confiance.

# Revenons tout d’abord sur quelques définitions (source wikipedia) :

– La confiance
La confiance renvoie à l’idée que l’on peut se fier à quelqu’un ou à quelque chose. Dans l’étymologie latine, le verbe confier (du latin confidere : cum, « avec » et fidere « fier ») signifie qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi. Cette origine souligne les liens étroits qui existent entre la confiance, la foi, la fidélité, la confidence, le crédit et la croyance. Cela étant, la confiance ne doit pas être absolue et aveugle et les autres n’ont pas à être toujours fiables et dignes de confiance.

– Faire confiance
Pour faire confiance, il faut pouvoir croire en les autres et accepter le risque de la dépendance. C’est pour cela que la confiance n’est jamais « neutre ». Elle est fondamentale car, sans confiance, il serait difficile d’envisager l’existence même des relations humaines – des rapports de travail jusqu’à l’amitié ou bien l’amour. Sans confiance, on ne pourrait même pas envisager l’avenir et chercher à bâtir un projet qui se développe dans le temps.

 

# Christophe André : égérie de l’estime de soi, de la confiance, du calme et de la sérénité

Il exerce comme psychiatre dans le service hospitalo-universitaire de l’hôpital Sainte-Anne (Paris), où il dirige une unité spécialisée dans le traitement des troubles anxieux et phobiques. Il enseigne également à l’université Paris X. Il a rédigé de nombreux articles et ouvrages scientifiques.

Il est ici une des cautions scientifiques pour le test réalisé :

Pour accéder à l’ensemble du dispositif « en mode confiance »

« Psychologies Magazine : Mais comment faire confiance dans notre société actuelle, violente et fracturée ?

Christophe André : En choisissant la confiance comme attitude par défaut. Au même titre que nous commençons toute conversation par un « bonjour ». Nous jugerons ensuite sur pièce. Il faut faire de la confiance une position de base, à adapter par l’expérience. Dans plus de 80% des cas, elle sera récompensée. La position de méfiance par défaut est beaucoup plus coûteuse. »

Accéder à l’interview entière

 

# La confiance et les marques

La confiance en l’autre s’applique aussi pour un consommateur/citoyen à l’égard d’une entreprise ou d’une marque. L’étude réalisée par Opinionway « La confiance des Français dans les marques » en avril 2016 est très intéressante, elle nous indique que :

  • les principaux critères de confiance envers les entreprises (françaises) sont : la qualité de ses produits/services, le Made in France, son éthique en matière sociale et financière
  • on notera que la communication/publicité ou ce qu’on dit dans les médias ne contribuent pas vraiment à la confiance envers l’entreprise !
  • le podium des entreprises en lesquelles les Français font le plus confiance et à un niveau élevé (entre 75% et 78%) sont des enseignes comme Décathlon (N°1) ou Leroy Merlin (N°2) et Michelin (N°3)
  • concernant le secteur banque assurance, celui-ci ne jouit pas d’un niveau de confiance très élevé : 52% en moyenne. La Macif est N°1 avec 66% de confiance contre 59% pour La Banque postale en N°3.

La Maif, partenaire de l’étude « en mode confiance », n’avait hélas pas été testée mais il est une évidence qu’elle tente ainsi de remonter son capital confiance en abordant le sujet de façon originale. Cela aura-t-il un impact sur la perception des consommateurs ? …

La confiance en la marque se joue sur le long terme, elle est le fruit d’une longue relation, d’expériences vécues et de preuves apportées aux utilisateurs. L’enjeu est de taille car, comme le dit le vieil adage : « un client satisfait en parlera à 3 personnes quand un client insatisfait en parlera à 10 » ! A bon entendeur …

À propos de l'auteur

Laurent AUSTIN Laurent AUSTIN
Passionné d'art et de relations humaines, je suis en charge du développement de l’agence de Marketing expérientiel Youmanlink.

Laisser un commentaire

Partages
Partager avec